Avertir le modérateur

09/11/2010

Agrapart & Fils Champagne Terroirs Brut Blanc de blancs Champagne Grand Cru

Agrapart-Terroir.JPGAgrapart & Fils Champagne Terroirs Brut Blanc de blancs Champagne Grand Cru

Concours du Salon Agricole de Paris 2010 : Médaille d’Or
Les meilleurs vins de France 2011 : 15/20
Robert Parker’s Wine Advocate : 90/100
Bettane & Desseauve 2011 : 16/20
Gault & Millau 2010 : 18/20

Gault & Millau 2010 :
« Avec son petit dosage et son côté très "nature", la cuvée Terroirs Brut Blanc de blancs Grand Cru se dévoile par un nez pâtissier, avec des notes de fruits secs, de brioche, d’amande et de fruits blancs. La bouche est ample, minérale, vineuse et termine sur d’agréables notes de fruits secs. Encore une réussite ! »


Robert Parker’s Wine Advocate :
« The NV Terroirs Brut Blanc de blancs Champagne Grand Cru is a little richer and weightier in the mouth than the 7 Crus. Pretty suggestions of apricots and toastiness linger on the deep, resonating finish. This release of Terroirs is sourced from vineyards in Avize, Oger, Cramant and Oiry. »

Champagne Agrapart & Fils, Côte des Blancs

Agrapart-Rose.JPGChampagne Agrapart & Fils, Côte des Blancs

Robert Parker’s Wine Advocate :
« Brothers Fabrice and Pascal Agrapart farm roughly ten hectares of old-vine plots in their home town of Avize, as well as in the neighboring villages in the Cote des Blancs. The domaine favors malolactic fermentation, something that clearly benefits these intensely mineral Champagnes. The wines are bottled with no filtration and dosage for the top bottlings is very much on the low side. These pure wines from Agrapart were among the most alive and energetic Champagnes I encountered, and should be a part of any well-stocked cellar. Agrapart is in the process of adding disgorgement dates on its back labels. All of these wines, with the exception of the NV, are clearly marked. »

L’Express :
« […] Pascal Agrapart a la même approche dans ses dix hectares de grand cru situés sur Avize, Oger et Cramant, dans la célèbre Côte des Blancs. « Si c’était si facile, le bio, tout le monde ne se serait pas précipité sur la chimie ! » Son père labourait déjà au lieu de désherber. Lui va plus loin. Pas d’anti-pourriture. Palissage. « Le meilleur traitement, c’est le soleil, l’air et le travail des vignes. » Six labours dans l’année. « Quand je vois la terre retournée qui fume, le matin, je trouve cela beau. » Spectacle devenu rare dans cette Champagne où l’hélicoptère au-dessus des vignes est désormais plus banal que le tracteur au sol. »

Charles Hours Clos Uroulat 2009 AOC Jurançon

Uroulat-Charles-Hours.pngCharles Hours Clos Uroulat 2009 AOC Jurançon

Dégustation de Charles Hours :
« 2009 est un millésime chaud. Le moelleux possède donc une belle maturité, avec une acidité des plus classiques. Il est très gourmand et se déguste très bien aujourd’hui, comme un bonbon, plein de fruits. Il ira très bien sur des plats sucrés/salés. On pourra le garder dix ans. »

Charles Hours Cuvée Marie 2009 AOC Jurançon

Uroulat-Marie-Sec.jpgCharles Hours Cuvée Marie 2009 AOC Jurançon

Cépage : 95% gros Manseng pour la structure, 5% petit Courbu pour la finesse, vinification et élevage en barrique 11 mois.

Dégustation de Charles Hours :
« C’est un vin très tendu et très minéral, encore un peu austère. Il est très tranchant et vieillira très bien dans le temps. »

08/11/2010

Domaine Yannick Amirault Saint-Nicolas-de-Bourgueil Les Malgagnes 2008 AOC Saint-Nicolas de Bourgueil

Amirault-Malgagnes-2.pngDomaine Yannick Amirault Saint-Nicolas-de-Bourgueil Les Malgagnes 2008 AOC Saint-Nicolas de Bourgueil

La Revue du vin de France, février 2010 : 15/20
Robert Parker’s Wine Advocate : 89-90/100
Les meilleurs vins de France 2011 : 16/20
Bettane & Desseauve 2011 : 17,5/20
Le Point, avril 2010 : 17/20
Gault & Millau 2011 : 17/20

Dégustation par Benoît Amirault :
« Les Malgagnes 2008 a la même pureté mais avec une maturité de fruit supérieure et une matière importante sur le millésime. Le vin a du "ressort", l’élevage bien intégré et son potentiel de garde est très important. »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2011 :
« Un 2008 racé, profond, particulièrement dense mais où le tanin s’affiche déjà gourmand. Une invitation au plaisir mais dans un style chic. On peut l’attendre sans se presser. »

Le Point, avril 2010 :
« Épicé, rose rouge, très fin, élégant, jolis tanins délicats ; long, toucher soyeux en bouche. »

Robert Parker’s Wine Advocate :
« In tank waiting bottling when I tasted it in late June, the Amirault 2008 Saint-Nicolas de Bourgueil Les Malgagnes is loaded with tart, fresh blackberry and cassis as well as suffused with salinity from its sea breeze scent to its long, lip-smacking and pungently pepper-tinged finish. Polished in texture, it offers a sense of brightness and pungency successfully playing off against near-creaminess unusual for this vintage, as is indeed the wine’s overall quality. I would expect this to remain lovely for at least the next couple of years, but don’t wait long to enjoy some ! »

Gault & Millau 2011 :
« Dans une couleur pourpre très intense, Malgagnes livre un récital sur les fruits noirs justes surmûris. La texture de bouche est d’un soyeux exquis, avec une maturité exemplaire du cabernet franc. »

Domaine Yannick Amirault Bourgueil Le Grand Clos 2008 AOC Bourgueil

Amirault-Grand-Clos.pngDomaine Yannick Amirault Bourgueil Le Grand Clos 2008 AOC Bourgueil

La Revue du vin de France, février 2010 : 16,5/20
Les meilleurs vins de France 2011 : 16,5/20
Robert Parker’s Wine Advocate : 89-90/100
Bettane & Desseauve 2011 : 17,5/20
Guide Hachette 2011 : *

Dégustation par Benoît Amirault :
« "La Petite Cave", parcelle voisine ayant subit le gel en 2008, ne sort pas ce sur millésime. La faible récolte fut intégrée au Grand Clos en soignant encore plus l'élevage. Environ 20 mois en demi-muids, une durée nécessaire à assagir le côté brut de fonderie de ce vin. La bouche, encore massive, est très longue et les arômes purs. Il sera nécessaire d'attendre au moins 2 ans pour qu'il commence à se découvrir. »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2011 :
« Ce vin est une priorité d’achat. Le tanin est un modèle ligérien, l’élevage a été réalisé avec un bois d’une qualité trop rare en Loire. Certes, le vin connaîtra des phases de fermeture mais il retrouvera cette suavité et ce glissant. De la soie liquide ! »

La Revue du vin de France, février 2010 :
« Tout habillé de pourpre, est doté d’une texture savoureuse, moelleuse, mûre ; la signature Amirault. »

Les meilleurs vins de France 2011 :
« Il faudra encore patienter deux ans pour l’épicé et persistant Le Grand Clos. En confiance. »

Robert Parker’s Wine Advocate :
« From tank shortly before bottling, Amirault’s 2008 Bourgueil Le Grand Clos was well-concentrated, with dark berry fruit and stony minerality that turn it toward the austere side. Yet there is lovely textural polish here such as one seldom encounters from this vintage, and a subtle interweaving of herbal, berry, and mineral character informs an impressively long finish. Like the corresponding Quartiers, it took this more than a year to complete malo, and it may well become more expressive after a year or so in bottle, although I would not plan to hold it more than 4-5. »

Domaine Yannick Amirault Bourgueil Les Quartiers 2008 AOC Bourgueil

Amirault-Quartiers.pngDomaine Yannick Amirault Bourgueil Les Quartiers 2008 AOC Bourgueil

Robert Parker’s Wine Advocate : 88-89 +/100
Les meilleurs vins de France 2011 : 15/20
Guide Hachette 2011 : **

Dégustation par Benoît Amirault :
« Ce terroir d'argilo-calcaire à l'Est de Bourgueil confère à ce vin une tension naturel et les arômes primaires très présents du fruit non masqués par l'élevage procurent déjà un plaisir immédiat. Malgré tout, le potentiel de garde, comme pour l'ensemble de nos 2008 est très prometteur. »

Guide Hachette 2011 :
« Un vin comme on aimerait en goûter tous les jours. »

Robert Parker’s Wine Advocate :
« Still in tank when I tasted in June, Amirault’s 2008 Bourgueil Les Quartiers is scented with blackberry, Szechuan pepper, sage, and game. A bit reduced, it remains on the firm, tart side but displays excellent cut and saliva-inducing sheer length. All of Amirault’s wines from this vintage have real stamina, seemingly justifying his having stayed his usual long course in elevage. Expect this to drink well for at least 2-3 years after bottling. »

Domaine Yannick Amirault Saint-Nicolas-de-Bourgueil La Mine 2008 AOC Saint-Nicolas de Bourgueil

Amirault-La-Mine.pngDomaine Yannick Amirault Saint-Nicolas-de-Bourgueil La Mine 2008 AOC Saint-Nicolas de Bourgueil

Stephen Tanzer’s International Wine Cellar : 89/100
La Revue du vin de France, février 2010 : 15/20
Les meilleurs vins de France 2011 : 15,5/20
Guide Hachette 2011 : *

Dégustation par Benoît Amirault :
« La Mine 2008 a plus d’allonge, plus de richesse. Les tanins sont très souples et le vin est rond. Il sera très intéressant sur des grillades. »

Les meilleurs vins de France 2011 :
« Délicieux et croquant La Mine, tout fruit dehors, frais et juteux. À boire jeune, on en raffole. »

Gault & Millau 2011 :
« Sur des notes intenses de mine de crayon et de crème de cassis, La Mine laisse ensuite place à une texture bien élevée, au fondu de tanins exemplaire. »

Stephen Tanzer’s International Wine Cellar :
« Vivid ruby. Black fruits complicated by smoky minerals, licorice and spices on the nose. Rich and minerally in the mouth, with a velour-like texture and a ripe flavor of kirsch This nicely ripe, palate-staining wine finishes on a persistent note of bitter chocolate. »

Domaine Yannick Amirault Bourgueil La Coudraye 2009 AOC Bourgueil

Amirault-Coudraye.pngDomaine Yannick Amirault Bourgueil La Coudraye 2009 AOC Bourgueil

Robert Parker’s Wine Advocate : 89/100
Bettane & Desseauve 2011 : 15,5/20


Dégustation par Benoît Amirault :
« Plus charnu et complexe que La Source, La Coudraye constitue un plaisir simple et gourmand qu’on pourra garder plusieurs années. À carafer une heure avant de servir. »

Robert Parker’s Wine Advocate :
« First of his reds to be bottled — three weeks before my visit — Amirault’s 2009 Bourgueil La Coudraye smells of cassis and blackberry ; comes to the palate quite full (if at just 13 % alcohol), silken-textured, and juicily pure-fruited, with underlying suggestions of humus and a garland of high-toned herbs. While certainly denser and richer than this cuvee from sandy soils is « supposed » to be, there is still ample sense of sheer refreshment accompanying its slight finishing bitterness. Plan to enjoy this over the next 2-3 years. »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2011 :
« Un fruit incroyable dans une entrée de gamme qui est déjà racée ! Elle ira plus loin qu’on ne le perçoit à la première gorgée. 2010 à 2015. »

La sélection Parker des vins de France et du monde :
« Parmi les nombreuses cuvées d’Amirault, celle-ci sent la mûre fraîche, la myrtille et l’huile de machine. Richement fruitée et juteuse au palais, elle révèle un milieu de bouche floral et des nuances de sel et de suage. Suit une finale au fruit pur, plutôt vive, et dénuée de toute sucrosité superficielle. »

22/10/2010

Domaine Madeloc Pierre Gaillard Collioure Magenca AOC Collioure

Madeloc-Magenca.pngDomaine Madeloc Pierre Gaillard Collioure Magenca AOC Collioure

Cépages : Grenache Noir 40 %, Mourvèdre 25 %, Syrah 10 %, Carignan 10 %.

Dégustation par Pierre Gaillard :
« D’un caractère méditerranéen affirmé, Magenca exhale des arômes d’épices, de garrigue et de cuir. Structurée et complexe, la bouche offre des tanins présents mais bien fondus par un élevage soigné. »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2011 :

« Réalisé à base de grenache noir, de mourvèdre et de carignan, le 2006 est assez puissant en structure mais la finale fraîche garde une excellente buvabilité. »

Les meilleurs vins de France 2010 :
« Un Magenca 2006 (syrah et mourvèdre) plus ferme et séveux, relevé de notes de cuir et de chocolat. »

Guide Hachette 2010 :
« Le nom de Pierre Gaillard est plutôt lié aux condrieux ou côte-rôtie. Pourtant, depuis son arrivée sur les schistes de Banyuls, celui-ci nous régale. De millésime en millésime, sa cuvée Magenca enchante les dégustateurs. Ce 2006 grenat profond possède un nez expressif. Un joli boisé vanillé se mêle aux petits fruits noirs bien mûrs, et une pointe de réglisse apporte la touche de personnalité. Autour de tanins puissants, la bouche franche révèle une fraîcheur appréciée en finale. »

Domaine Madeloc Pierre Gaillard Collioure Penya AOC Collioure

Madeloc-Tremadoc-Blc.pngDomaine Madeloc Pierre Gaillard Collioure Penya AOC Collioure

Cépages : Grenache Gris 50 %, Vermentino 50 %.

Dégustation par Pierre Gaillard :
« Minéralité et ampleur équilibrent son caractère autour de notes d’agrumes surmontées d’arômes floraux. Il se termine par une belle longueur. »

La Revue du vin de France, octobre 2010 :
« Pierre Gaillard peut être fier de ce vin de vermentino et de grenache gris à la matière sphérique et opulente, soutenue par une excellente trame acide. Il conservera à l’évolution son harmonie et sa nervosité. »

Les meilleurs vins de France 2011 :

« La cuvée Penya 2008 n’a rien perdu en nervosité et harmonie depuis l’année dernière. »

Domaine Madeloc Pierre Gaillard Banyuls Robert Pagès AOC Banyuls

Madeloc-Robert-Pages.pngDomaine Madeloc Pierre Gaillard Banyuls Robert Pagès AOC Banyuls

Cépages : Grenache Noir, Grenache Gris.

Dégustation par Pierre Gaillard :
« Ce rancio développe des arômes de pruneau, de fruits secs et de pain d’épices. L’équilibre sucres-alcool, plutôt sec, procure une très belle longueur au vin avec des notes de café et de noix en finale. »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2011 :

« La version présentée cette année n’était plus millésimée. Peu importe, la texture et le velouté de bouche étaient remarquables. »

Les meilleurs vins de France 2011 :
« La finesse du rancio de la cuvée Robert Pagès fera merveille sur des fromages forts. »

Gault & Millau 2010 :
« Le style se rapproche des banyuls ambrés avec une fine oxydation s’exprimant sur la noix et le café. Les fruits à l’eau-de-vie, la figue, le pruneau, le tabac complètent le tableau. »

Domaine Madeloc Pierre Gaillard Collioure Serral AOC Collioure

Madeloc-Serral.pngDomaine Madeloc Pierre Gaillard Collioure Serral AOC Collioure

Cépages : Grenache Noir 80 %, Mourvèdre 15 %, Ssyrah 5 %.

Dégustation par Pierre Gaillard :
« Couleur soutenue, arômes intenses de fruits rouges, de réglisse et de vanille. Tanins fondus en bouche. Les grenaches mûrs apportent en finale des notes de figue et le mourvèdre enveloppe le vin d’agréables notes de fumé. Facile à boire. »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2011 :
« Marquée au nez par la syrah, cette cuvée de grand volume en bouche est séduisante, avec la pointe iodée apportée par le terroir de Collioure. »

Les meilleurs vins de France 2010 :

« Un Serral 2007 (grenache et syrah) franc et expressif, à l’attaque moelleuse. »

Gault & Millau 2010 :
« Le nez est envoûtant, avec des fruits rouges et noirs à foison. La bouche, avec son attaque souple, se révèle puissante, ample, avec des tanins déjà bien tramés et une belle longueur fruitée. »

Domaine Madeloc Pierre Gaillard Banyuls Cirera 50 cl Banyuls AOC

Madeloc-Cirera.pngDomaine Madeloc Pierre Gaillard Banyuls Cirera 50 cl Banyuls AOC

Cépage : 100% Grenache Noir.

Dégustation par Pierre Gaillard :
« Véritable explosion de fruits rouges (cerise, cassis), ce rimage de belle concentration offre une bouche riche et ronde aux tanins enrobés. (Cirera : cerise en catalan.) »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2011 :
« Banyuls de style, puissant en saveurs, la finale n’est pas encore dégagée. »

Les meilleurs vins de France 2011 :
« Le Banyuls Cirera 2007 a gagné en complexité en évoluant sur des amers de fin de bouche dans lesquels les sucres viennent se fondre avec un naturel et une persistance désarmantes. »

Gault & Millau 2010 :
« Un banyuls dans un style muté sur grains, avec un très beau fruit plein et velouté dans une belle richesse. La bouche est chocolatée et d’iris, puis de figue et de banane sèche. »

Voir tous les vins...

Domaine Madeloc Pierre Gaillard Collioure Foranell Rosé AOC Collioure

Madeloc-Rose.jpegDomaine Madeloc Pierre Gaillard Collioure Foranell Rosé AOC Collioure

Cépages : 60 % Grenache gris, 20 % Mourvèdre, 20 % Syrah.

Dégustation par Pierre Gaillard :
« Couleur soutenue, arômes intenses de fruits rouges. Beaucoup de gras et de volume en bouche, avec une belle fraîcheur en finale. »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2011 :

« Légèrement amylique au nez, bonbon, puis d’une intensité de saveur étonnante en bouche, en prise avec le minéral, un très beau rosé de gastronomie qui ne laissera pas indifférent. »

Les meilleurs vins de France 2011 :
« Un rosé Foranell 2009 qui se montre généreux, sincère bien qu’un peu pesant en fin de bouche. »

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu