Avertir le modérateur

02/03/2010

Domaine Marcel Lapierre Morgon

Lapierre-Morgon.jpgDomaine Marcel Lapierre Morgon 2008 Morgon AOC

Robert Parker’s Wine Advocate : 89 +/100
Bettane & Desseauve 2010 :
15,5/20

Le Morgon de Marcel Lapierre est issu d’un terroir granitique acide et pauvre. Les vignes sont travaillées dans le plus grand respect de l’environnement. Les vinifications se réalisent de manière naturelle et sont suivies d’un élevage de quelques mois sur lies en barriques de chêne de plusieurs vins.

Accédez en 2008 à un morgon fruité, avec un nez frais et intense sur les fruits rouges tels que la groseille et la mûre. En bouche, le vin est généreux et juteux avec une structure tannique souple et séduisante ainsi qu’une grande buvabilité. À déguster dès aujourd’hui et jusqu’en 2013.

Commentaires de dégustation par Marcel Lapierre :
« C’est un vin dans un style très frais et croquant avec une minéralité plus marquée, avec des tanins soyeux. Il peut se boire dès maintenant et pendant les trois ou quatre ans. »

Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2010 :
« Raisin très pur, fruits frais, avec une petite note minérale en bouche. Un jus élégant et parfumé. 2009 à 2014. »

Beaujolais Aujourd’hui 2009 :
« Robe d’un rubis clair et brillant. Le nez exprime des notes très pures, de petits fruits rouges, de groseille. En bouche, un vin très frais, élégant, qui laisse le palais parfaitement disposé pour se resservir un verre. »

Robert Parker’s Wine Advocate :
« When I tasted it, Marcel and son Mathieu Lapierre had only just bottled the unfiltered, low-sulfur lot of 2008 Morgon that will be sold in the U.S. (A later bottling with no sulfur will be sold in the U.S. solely from importer Kermit Lynch’s retail shop in Berkeley.) Plum, iris, juniper berry, and herbs in ethereal, distilled mode rise from the glass, and tart plum and cherry refreshingly saturate the palate although the wine’s lack of fat and its firm underlying structure make for a rather spare impression, possibly exacerbated by the recent bottling. As this takes on air, it picks up a whiff of game and its fruit gains in intensity. The finish of plum, cherry, and resinous herbs is practically rapier in its combination of brightness and focus (at very low sulfur, bear in mind !). This should be worth following for at least 4-5 years – though only in a proper cellar – and will probably fill out a bit as well as reveal its carnal dimensions in the process. The portion of wine left behind in cask for later bottling was considerably more expressive and floral (as well as darker and healthier in color) leading me to believe that the bottled wine will gain short-term, too, as it recovers from what little sulfur was applied to it. »

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu